SNUDI11FO...
Section 11
10 Bld Commandant Roumens - 11000 Carcassonne | 06 83 84 93 59 | snudi-fo11@orange.fr

Syndicat des Instituteurs, Professeurs des Écoles, EVS et AVS
Espace Adhérents

carte scolaire
CDEN du 14 février
Publié; le 20 février 2019 | Admin

Rappel : Cette année encore, le département de l’Aude se voit attribuer une dotation nulle.
Même si le taux d’encadrement professeur par élèves est de + 0,09 cette année, nous ne pouvons être satisfaits des taux actuels d’ouverture de classe qui restent trop élevés : (28 en élémentaire, 30 en maternelle, 25 en REP).
Notre département, caractérisé par sa ruralité, connaît des disparités territoriales et des fluctuations démographiques inégales.

La FNEC FP FO 11 a rappelé son attachement profond à l’école de la République, laïque, présente sur tout le territoire audois. Notre école rurale ne doit pas être un fardeau mais elle est une richesse. La FNEC restera très vigilante et s’opposera à la réorganisation de réseaux d’écoles (convention ruralité).


Ces conventions servent en fait à supprimer des postes et à fermer les plus petites structures scolaires rurales.

Avec la mise en place des EPES l’objectif du Ministre est clair : passer de 45.000 écoles à 18.000 établissements (de 20, voire 30 classes) dans le premier degré !

De plus, ce CDEN s’est tenu au lendemain du débat parlementaire sur « l’école de la confiance ». La proposition phare du projet de loi prévoit l’obligation d’instruction dès l’âge de 3 ans au lieu de 6 actuellement. Alors même que plus de 98 % des élèves de cet âge sont déjà scolarisés. Cette loi obligera donc les communes à contribuer au financement des écoles maternelles privées sous-contrat. Près de 150 millions d’euros qui ne pourront être investis dans l’école de la République. Et une entorse de plus au principe de la laïcité : fonds publics à l’Ecole publique, fonds privés à l’Ecole privée !


En préambule, la FNEC FP FO11 a tenu à remercier Monsieur le Préfet d’avoir tenu son engagement d’organiser un groupe de travail concernant les dispositifs d’accueil des élèves en situation de handicap. C’était l’occasion pour notre fédération de demander à nouveau que le travail et l’investissement des personnels accompagnants auprès des élèves en situation de handicap (AESH) soit mieux reconnu.
Nous revendiquons un véritable statut pour ces personnels AESH au sein d’un corps de la fonction publique.

BESOINS ÉDUCATIFS PARTICULIERS : UPE2A
° ouverture d’1 poste à l’école élémentaire Jean Jaurès à Carcassonne
° ouverture d’1 poste à l’école élémentaire Jules Ferry à Espéraza
° fermeture de 0,5 poste à l’école primaire à Peyriac- Minervois
ASH :
° ouverture de 2 postes d’ULIS (1 à l’école élémentaire La Gravette , 1 secteur Narbonne - implantation à déterminer)

° ouverture d’1 poste d’enseignant référent (implantation à déterminer)
° ouverture d’une décharge à 0,25 à l’école maternelle La Prade à Carcassonne en raison de l’accueil de l’UEMA.

° ouverture d’une décharge à 0,50 à l’école élémentaire Emile Zola à Narbonne en raison de l’accueil de la classe externalisée de l’IME les Hirondelles.

° fin de la mise à disposition des 3 postes de « maitre G » aux CMPP de Carcassonne et de Narbonne.

Cette mesure confirme ce que nous disons depuis 2005 et la loi Montchamp : sous couvert d’inclusion systématique, sous couvert de grandes formules humanistes l’objectif du Ministère est clair : diminuer drastiquement la prise en charge spécialisée des enfants à besoins particuliers et de fermer peu à peu le maximum (la totalité ?) des structures spécialisées dans l’accueil des enfants handicapés.

° ouverture de 4 x 0,25 formateurs ASH.

L’ouverture de ces postes de formateurs se font au détriment des postes RASED.

Nous saluons favorablement l’ensemble des mesures en direction des élèves à besoins éducatifs particuliers pour la rentrée 2019.

Cependant, notre fédération revendique que toutes les structures spécialisées soient maintenues. L’inclusion scolaire ne doit pas être systématique mais elle doit être étudiée au cas par cas par les professionnels. La FNEC FP FO reste également très vigilante à l’expérimentation des PIAL (pôles inclusifs d’accompagnement localisés). L’Etat doit débloquer des moyens financiers et humains supplémentaires pour ne pas dégrader les conditions d’accueil des élèves handicapés et détériorer les conditions de travail de l’enseignant.

https://www.fo-fnecfp.fr/le-ministre-annonce-une-nouvelle-experimentation-les-pial/

MESURES POSTES « CLASSE » 7 ouvertures / 4 fermetures

Ouvertures
-  Marcorignan primaire (ouverture en maternelle)
-  Narbonne Voltaire, Pasteur, Arago ; maternelle Jules Ferry
-  Carcassonne Jean Jaurès élémentaire, Jules Ferry élémentaire
-  Réorganisation au sein du RPI Villasavary : ouverture d’1 poste en maternelle et fermeture d’1 poste en élémentaire

Fermetures
-  Carcassonne maternelle la Barbacane
-  Cazilhac primaire (fermeture en élémentaire)
-  Saint Marcel sur Aude primaire (fermeture en élémentaire)
-  Fermeture une classe La Gravette

Nous dénonçons la politique éducative de la ville de Carcassonne. Ainsi après la fermeture des écoles Pech Mary, Lacombe puis La Prade, qu’adviendra-t-il de l’école maternelle la Barbacane que l’on vide sciemment de ses élèves ?

MESURES CE1 DÉDOUBLÉS EN REP :
°école élémentaire la Gravette à Carcassonne (fermeture 2 postes classe / ouverture 4 postes de CE1 dédoublés)
°Narbonne : écoles élémentaires Emile Zola / Mathieu Peyronne (fermeture 2 postes classe/ ouverture 4 CE1 dédoublés) Brossolette (fermeture 1 poste « classe » / ouverture 2 postes de CE1 dédoublés)
Avec une dotation de 0 poste, cette mesure n’a pas été financée !

(La Dasen a annoncé que l’établissement de la nouvelle carte des Réseaux d’éducation prioritaire normalement prévue à la rentrée 2019 sera reportée pour la rentrée 2020.)

Aucune négociation possible ! Les 16 postes « plus de maîtres que de classes » seront fermés à la rentrée.

3 ans seulement après sa mise en œuvre, ce dispositif disparaît sans même avoir été évalué. La FNEC FP FO 11 ne peut que condamner la perte supplémentaire d’un moyen humain dans les écoles. De plus, les enseignants et les élèves ont besoin de stabilité et de mesures pérennes.

TRANSFORMATION DE POSTES :

École primaire Pezens :
- fermeture 1 poste de directeur d’école d’application = ouverture d’1 poste d’école primaire
- fermeture de 4 postes de « maîtres formateurs » en élémentaire = ouverture de 4 postes d’adjoint en élémentaire
École primaire Les Troubadours à Carcassonne :
- fermeture d’1 poste de « maître formateur » en élémentaire = ouverture d’1 poste d’adjoint en élémentaire (cette mesure n’impacte pas l’organisation pédagogique actuelle de l’école)

La FNEC FP FO 11 dénonce la double sanction pour nos collègues PEFM qui perdent leur poste support et cela engendre par là-même une perte de salaire.

Dans le cadre du plan mathématiques Villani – Torossian :

ouverture de 6x 0,50 postes de formateurs mathématiques.(circonscriptions de Carcassonne 3, Castelnaudary, Lézignan, Limoux, Narbonne 1, Narbonne2), dont la priorité sera la formation et l’accompagnement des collègues dans leur pratique.
La FNEC FP FO11 souhaite que le recrutement de ces personnels se fasse dans la plus grande transparence.

Là aussi, avec une dotation de 0 poste, cette mesure n’a pas été financée !

L’Éducation nationale doit se donner les moyens nécessaires et permettre au service public de remplir sa mission. L’État doit garantir à tous ses citoyens une égalité des droits. Cette égalité passe par une école républicaine nationale qui prend en compte les revendications

cale
SPIP 3.0.17 [21515] habillé par le Snudi Fo