SNUDI11FO...
Section 11
10 Bld Commandant Roumens - 11000 Carcassonne | 06 83 84 93 59 | snudi-fo11@orange.fr

Syndicat des Instituteurs, Professeurs des Écoles, EVS et AVS
Espace Adhérents

Comment défendre les postes ?
Publié; le 4 février 2019, mis à jour le 6 février 2019 | Admin

Carte scolaire rentrée 2019

Dans le cadre de la carte scolaire, le SNUDI FO 11 vous propose des pistes d’organisation de la mobilisation en défense de la fermeture/ouverture d’une classe dans votre école :

1- Les directeurs : Mettre à jour les effectifs prévisionnels

Vérifier que les effectifs que la DASEN a utilisés pour la carte scolaire sont toujours d’actualité. Vous pouvez nous les demander (Palluis Marie 06 24 79 28 22 ou Tallon Marielle 06 68 29 17 61, vos représentantes FO en CTSD). Ils nous ont été transmis dans les documents de travail préparatoires au CTSD du 12 février.

Si les effectifs ont augmenté depuis, il faut avertir votre IEN des nouveaux chiffres, lui demander de transmettre cette information aux services de la carte scolaire. Mais aussi avertir le SNUDI FO pour que nous puissions défendre votre dossier.

En cas de demande d’ouverture, faire le constat des répartitions actuelles en mettant en avant la lourdeur des effectifs/niveau, vous pouvez établir une projection de la répartition des élèves en cas d’ouverture qui permettrait l’amélioration de la qualité d’accueil des élèves, précisez les possibilités d’extension de l’école…Toutes informations que vous jugerez pertinentes concernant sa sectorisation (projets immobiliers en cours ou à venir, les autres écoles du secteur saturées…)

2- Les parents d’élèves :


*Peuvent demander un rendez-vous avec le maire pour lui faire part de l’urgence de la situation et des conséquences d’une fermeture.

Selon les réalités locales, plusieurs arguments peuvent être avancés :

- la qualité de l’enseignement va être impactée par l’augmentation des effectifs

- il y aura moins d’aide pour les élèves en difficulté

- parfois cela implique qu’il y ait des cours doubles ou triples

- moins bonnes conditions d’accueil (selon la taille des classes qui ne peuvent pas toutes accueillir des groupes de 28 enfants !)

- départ d’un collègue enseignant de l’équipe

- la réorganisation des locaux

- parfois, cela peut occasionner la volonté de mettre ses enfants dans cette école ou pas, de s’installer dans ce village ... ou pas ...

* peuvent faire passer une pétition contre le projet de fermeture. Ils peuvent également distribuer des tracts devant l’école.

Dans ce cadre, les parents peuvent aussi demander une audience à la DASEN pour lui porter les pétitions et/ou la lettre du conseil municipal. Le SNUDI FO 11 peut accompagner la délégation, il suffit de le préciser dans le courrier de demande d’entrevue.

* peuvent mettre en place des banderoles devant l’école, aux accès du village.

" Non à la fermeture d’une classe ! » / « Pour une ouverture de classe ! »

* peuvent contacter un représentant du journal local.

3- Le conseil municipal


Le conseil municipal peut écrire à la DASEN pour faire entendre ses arguments, contester les chiffres si nécessaire (il peut faire le tour en urgence des familles pour obtenir des attestations d’inscription pour l’année suivante dans l’école du village), il peut demander à rencontrer la DASEN. Le SNUDI FO 11 peut accompagner la délégation, il suffit de le préciser dans le courrier de demande d’entrevue.

Le maire peut également demander une entrevue avec le préfet, qui préside le conseil départemental ( CDEN ) qui acte les fermetures de classe. Ou bien il peut demander à son délégué départemental, qui siège en CDEN, de défendre son école.

ATTENTION : Les enseignants évitent de se mettre en avant en parlant à la presse. Il vaut mieux que cela passe par les parents ou les représentants syndicaux.

Comment défendre les dispositifs PDMQDC ?

Ils sont tous menacés pour la rentrée scolaire 2019.


Nos collègues ne sont pas des pions que l’on place ou que l’on jette au gré des politiques gouvernementales !
L’école ne doit pas perdre un moyen humain !

Les équipes enseignantes qui ont construit un projet pédagogique solide autour de ce dispositif doivent pouvoir bénéficier de sa reconduction. Transmettez-nous les informations nécessaires (dans quelle mesure ce dispositif a apporté une plus-value pédagogique, impact sur la réussite des élèves, impact sur les conditions d’enseignement des collègues, décloisonnement, co-enseignement …) afin que vos représentantes FO en CTSD défendent chaque dossier au CTSD et au CDEN.

Comment défendre les supports PEMF :

Des supports de maîtres formateurs sont menacés !

Les postes ne doivent pas fermer !

Pour le maintien d’une formation de qualité avec des personnels de terrain pour les futurs PE !

La défense des postes, de l’école publique, est l’affaire de tous !

cale
SPIP 3.0.17 [21515] habillé par le Snudi Fo